Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

La Commission Permanente et Indépendante des Droits de l’Homme (CPIDH) de l’OCI a déploré les exécutions de masse inhumaines de chrétiens coptes égyptiens par des extrémistes en Libye

Date: 2/18/2015

La CPIDH a fermement condamné l'exécution de masse inhumaine de 21 chrétiens coptes égyptiens par des extrémistes en Libye et l’a qualifié d’acte odieux et méprisable de haine et de xénophobie. Cibler les personnes en raison de leur religion ou conviction est l'un des pires crimes qui va à l'encontre des normes de civilité dans toutes les sociétés, a-t-il ajouté. La Commission a également présenté ses sincères condoléances aux familles endeuillées des victimes, au gouvernement et au peuple de l'Egypte.

La CPIDH a réitéré sa ferme conviction que l'extrémisme était étranger à l’esprit de l’Islam et a rappelé que le meurtre de personnes innocentes n’était pas seulement un crime en vertu du droit international, mais a également été déploré dans les enseignements islamiques comme étant l'un des pires crimes. Elle a rappelé que l'islam est une religion de paix et de sérénité, qui apprécie hautement le caractère sacré de la vie humaine et favorise la non-discrimination dans tous les aspects de la vie.

La Commission a ajouté que les auteurs de ces crimes ne représentent pas la religion immaculée qu’est l'Islam et leurs tentatives de justifier leurs actes criminels et épouvantables grâce à des enseignements islamiques ont été entièrement condamnées dans toutes les contrées du monde musulman, ce qui prouve amplement la vacuité de leur logique et arguments. La Commission a appelé à l'unité et à l'action conjointe de tous les acteurs concernés dans la société libyenne pour promouvoir le dialogue interreligieux et l'harmonie, et a également exhorté les autorités compétentes à traduire en justice les responsables de ces actes sans impunité.

La CPIDH a également profité de l'occasion pour exprimer sa vive préoccupation devant la montée de la haine fondée sur la religion dans d'autres parties du monde, en particulier, les actes qui conduisent à la violence et la discrimination. A cet effet, la Commission a rappelé et condamné sans réserve une autre manifestation de tels actes en Caroline du Nord, où trois jeunes musulmans ont été tués, apparemment en raison de leurs croyances religieuses.

 


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...