Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

La CPIDH condamne fermement les meurtres barbares d'otages jordaniens et japonais par le groupe terroriste Daesh (EIIL)

Date: 2/5/2015

La Commission permanente indépendante de l'OCI pour les droits de l'homme (CPIDH) a fermement condamné les assassinats récents d'un pilote jordanien et de deux journalistes japonais par le groupe terroriste Daesh (EIIL). Exprimant sa stupeur et sa consternation devant la recrudescence des meurtres brutaux commis par ce groupe terroriste, la Commission a souligné à nouveau et dans des termes sans équivoque que de telles exactions sont en contradiction flagrante avec les principes de l'Islam et avec toutes les notions des droits de l'homme et normes du droit international applicables au traitement des prisonniers.

La CPIDH a adressé ses sincères condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’aux pays respectifs des victimes et à leurs peuples à la suite de ces actes cruels de terrorisme. Elle a transmis par la même occasion un message clair, pour dire qu'aucun musulman ne peut tolérer de tels actes odieux qui falsifient le message noble et pacifique de la religion islamique.

Rappelant sa forte dénonciation des idéologies extrémistes lors de sa dernière session, la Commission a redit que certaines des causes de l'extrémisme et de l'intolérance sont à rechercher dans l'ignorance, la pauvreté, le sous-développement, le manque d'information, les injustices politiques, ainsi que le déni des droits humains et des libertés fondamentales. Elle a exhorté la communauté internationale à s’attaquer à ces causes sous-jacentes grâce à une combinaison de solutions économiques, sociales, politiques et de développement, plutôt que de se concentrer uniquement sur les manifestations extérieures de cet épiphénomène. À cette fin, la CPIDH a pleinement souscrit à l'appel lancé par le Secrétaire général de l'OCI en vue de convoquer une réunion d'urgence du Comité exécutif de l'OCI.

Elle a estimé que c’est seulement à travers des actions fortes et concertées à tous les niveaux et sur tous les fronts, que nous pourrions réussir dans nos efforts de lutte contre le fléau de l'extrémisme et de l'intolérance et promouvoir davantage l’indispensable dialogue, la paix et l'harmonie entre les cultures et les civilisations.

 

 

 


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...