Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

la CPIDH condamne fermement les marches de protestation anti-islamique du parti allemand « Pegida » en les qualifiant de racistes et islamophobes

Date: 1/7/2015

La Commission permanente indépendante des droits de l'homme de l'OCI (CPIDH) a fermement condamné les récentes marches de protestation organisées par le mouvement de l'extrême droite allemande PEGIDA (Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident), les qualifiant de racistes et de manifestation de la montée de l'islamophobie en Europe et tout particulièrement en Allemagne. Malgré les efforts des organisateurs visant à dissimuler leurs véritables intentions sous le couvert de la rhétorique d’une simple objection aux politiques migratoires de l'Allemagne, les motifs des deux manifestations et de leurs organisateurs étaient clairement racistes et xénophobes. Cette réalité a non seulement été mise en évidence par le nom même du mouvement qui a organisé ces marches de protestation, mais aussi par son manifeste qui vise à protéger les limites culturelles spécifiques de la société allemande ainsi que par l'appui qu'il reçoit de la part des politiciens d'extrême droite, des factions néo-nazies et des groupes hooligans du football.

La CPIDH a dénoncé cette décision qui, selon elle, est une expression évidente de l'intolérance croissante, du stéréotypage négatif et de la stigmatisation dont fait l’objet la communauté musulmane qui a joué un rôle actif et constructif au sein de la société allemande et a largement contribué au développement économique et social du pays. La Commission a en outre averti que les opportunistes de l’extrême droite étaient en train d’exploiter les craintes économiques pour stéréotyper et stigmatiser des communautés spécifiques à des fins politiques, toute chose qui pourrait avoir des conséquences graves, notamment des attitudes xénophobes ayant pour résultat la discrimination, la haine et la violence à l’encontre des communautés ciblées.

À ce propos, la Commission de l'OCI a salué la déclaration faite par la Chancelière allemande, Mme Merkel qui a dénoncé les appels à ces protestations et a qualifié leurs dirigeants de gens qui portent « le préjudice, la froideur et même la haine dans leurs cœurs ». La CPIDH a également salué et appuyé les déclarations positives faites par les dirigeants religieux et politiques ainsi que par des personnalités des médias et du monde sportif de la société allemande pour déplorer de tels mouvements xénophobes et exprimer leur total soutien à la diversité et à la tolérance.

Face à l'intolérance religieuse croissante, la Commission a invité tous les pays et toutes les sociétés affectées à appliquer scrupuleusement le plan d'action contenu dans la fameuse résolution 16/18 du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui constitue un consensus mondial sur la façon de lutter efficacement contre les stéréotypes négatifs et la stigmatisation ainsi que l'incitation à la haine, la discrimination et la violence contre les personnes fondées sur la religion ou la conviction.

 

 


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...