Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

Le message de la CPIDH livré à l’occasion de la «Journée internationale de la femme 2017» appelle à la défense et à la protection des droits des femmes migrantes et réfugiées à travers une assistance juridique et socio-économique adaptée

Date: 3/8/2017

Célébrant la « Journée Internationale de la Femme », la Commission Permanente Indépendante des Droits de l'Homme (CPIDH) de l’OCI, a souligné les défis croissants auxquels sont confrontées les femmes migrantes et réfugiées à travers le monde, en particulier dans les zones de conflit. À ce sujet, la CPIDH a lancé un appel à toutes les parties prenantes dans les États membres de l’OCI et la communauté internationale à intensifier les efforts pour fournir une assistance juridique et socio - économique sensible aux questions du genre de manière à protéger et à promouvoir les droits des femmes en situation de vulnérabilité, notamment les réfugiées et les immigrées  forcées car se trouvant dans les zones de conflit.

Selon les statistiques du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), en temps de déplacement, les femmes et les filles représentent environ 50% de toute population réfugiée ou déplacée. Alors qu'elles sont toutes confrontées à différentes formes de discrimination, celles qui sont non accompagnées, enceintes, cheffes de ménage, handicapées ou âgées sont particulièrement vulnérables. En conséquence, l'assistance juridique doit cibler les obstacles pratiques auxquels les femmes et les filles sont confrontées dans l'accès à la justice en raison des circonstances du déplacement, du désavantage socio-économique, de l'analphabétisme et du manque de sensibilisation sur leurs droits.

La CPIDH s'est félicitée de l'adoption par les États membres de l'OCI du Plan d'action révisé de l'OCI pour la promotion de la femme en novembre 2016 et a demandé à tous les États Membres de l'appliquer pleinement en internalisant les politiques proposées et en utilisant a bon escient les mécanismes de l’OPAAW, et surtout ses indicateurs de suivi pour établir le Conseil consultatif des femmes qui appelle à assurer une pleine et égale participation des femmes aux processus de prise de décision, y compris ceux relatifs à la résolution des conflits, au rétablissement et à la consolidation de la paix. La Commission a également souligné que toute solution utile pour résoudre les conflits et construire des sociétés résilientes dans les zones d'après conflit ne peut être obtenue que par l'investissement dans l'autonomisation des femmes, en assurant l'éducation, des opportunités économiques, l'émancipation et si besoin est, une discrimination positive doit être examiné en faveur des femmes vulnérables.

Depuis sa création en 2011, la CPIDH a adopté les droits de la femme comme une priorité absolue et un domaine de travail stratégique. Dans ses efforts visant à promouvoir les droits des femmes dans les États membres de l'OCI et ailleurs, le CPIDH a mené des études thématiques et organisé des débats thématiques sur la promotion et la protection des droits des femmes. De plus, le CPIDH poursuit ses efforts pour travailler avec les États membres de l'OCI et la communauté mondiale à la promotion et à la protection des droits des femmes en partageant les meilleures pratiques et l'expertise technique.

 

********************************

Pour plus de renseignements : veuillez visiter le site Web de la CPIDH : www.oic-iphrc.org


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...