Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

La Commission permanente indépendante des droits de l'homme (CPIDH) condamne les remarques désobligeantes du Président de la République tchèque contre l'Islam

Date: 6/5/2014

 

Djeddah, 5 Juin 2014 La CPIDH a exprimé sa vive préoccupation et sa profonde déception à la suite des déclarations islamophobes faites par M. Milos Zeman, président de la République tchèque, le 26 mai 2014, qui avait estimé que "l'idéologie islamique plutôt que les différents groupes de fondamentalistes religieux était derrière les actes de violence similaires à l'attaque à main armée du musée juif de Bruxelles". La Commission a déclaré que ces allégations sont fondées sur les stéréotypes réducteurs au sujet de l'islam, conceptuellement fausses, erronées et tendant à induire les autres en erreur.

La Commission a en outre condamné ces déclarations en tant que manifestation claire de la haine qui constitue une incitation à l'hostilité et à la violence, comme stipulé dans l'article 20 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

La CPIDH a réaffirmé à cet égard la proclamation faite dans de nombreuses déclarations des Nations Unies, dont la dernière résolution en date A/RES/68/127 adoptée par la 68éme session de l'Assemblée générale de l'ONU énonçant qu’ «aucune religion ne doit être assimilée à l'extrémisme et la violence ».

La Commission a invité le Conseil des droits de l'homme et les organes compétents du Conseil de l'Europe et de l'Union européenne à accorder tout l’intérêt voulu à ce développement et à en saisir leurs mécanismes de suivi afin de dénoncer ce type de déclarations désobligeantes et d'exhorter tous les dirigeants politiques à éviter une telle rhétorique qui incite à la haine, à la discrimination et à la violence contre les personnes et les groupes au motif de leur religion ou de leur conviction.


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...