Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

Appel de la CPIDH pour la cessation immédiate des hostilités contre les Palestiniens sans défense et le respect des considérations humanitaires et des droits humains pour une paix durable

Date: 10/23/2015

la CPIDH a fermement condamné l'escalade actuelle et continue de la violence dans les territoires palestiniens occupés, qui est la conséquence directe de l'occupation israélienne déshumanisante et de la politique discriminatoire et néfaste de colonisation qu'Israël poursuit en toute impunité, au mépris des lois humanitaires et des droits humains et en particulier la Quatrième Convention de Genève. La dépossession systématique, l'oppression et la violation des droits humains de la population civile palestinienne sans défense par des colons israéliens enhardis par la complicité des forces de sécurité de la puissance occupante, ne font que perpétuer le cycle vicieux de la frustration et de la violence.

La Commission souscrit entièrement au constat établi par le Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, à savoir que «l’escalade des tensions dénote du sentiment général de frustration et de désespoir résultant de la situation d'occupation prolongée et exacerbé par les récentes restrictions imposées par les autorités israéliennes aux prieurs palestiniens ...... .., l'expansion incessante des colonies, la violence des colons et le climat général d’irresponsabilité ».

Déclenchées par les incursions israéliennes dans l'enceinte d'Al-Aqsa le mois dernier (acte de provocation délibérée et ingérence inacceptable dans le droit des musulmans à la liberté du culte), les protestations contre l'occupation israélienne ont redoublé de fréquence et d’intensité à travers toute la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et la bande de Gaza. Des dizaines de Palestiniens qui protestaient pacifiquement ont été tués par les forces israéliennes qui ont reçu l’ordre inouï de tirer pour tuer, d'où la violence continue. M. Ban Ki-Moon, le Secrétaire général de l'ONU avait donc raison d'affirmer qu'il était «profondément préoccupé par les provocations répétées sur les lieux saints de Jérusalem", qui "attisent les tensions et doivent cesser".

La Commission tient Israël pour pleinement responsable de la dernière vague de violence et de meurtres, résultat évident de ses politiques d'occupation déshumanisantes, et de son mépris total de ses obligations internationales en tant que puissance occupante. La CPIDH exhorte la communauté internationale, et en particulier les États membres de l'OCI, à redoubler d'efforts pour faire cesser immédiatement  ces affrontements tragiques et pour éviter la perte de vies innocentes. Elle se joint à l'appel lancé par l'OCI pour demander une protection internationale pour le peuple palestinien.

 

********************************


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...