Page d’Accueil À propos de la CPIDH Instruments juridiques Sessions Activités Articles & Etudes Médias Postes vacants
 
Accueil > Communiqués de presse
 

La CPIDH de l’OCI demande à Israël, la puissance occupante, d'assurer la protection de la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, et de garantir le droit des Palestiniens à y pratiquer le culte sans restrictions

Date: 11/26/2015

La Commission permanente indépendante des droits de l'homme (CPIDH) a suivi avec la plus grande préoccupation la recrudescence des agressions israéliennes contre la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint islamique, y compris les restrictions au droit des Palestiniens à pratiquer le culte à l’intérieur de son enceinte. La Commission a condamné les agressions que les colons israéliens ont perpétrées contre la mosquée, sous la protection de l'armée israélienne, ainsi que le recours disproportionné à la force contre les manifestants palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem, qui a couté la vie à 95 Palestiniens, dont 19 enfants et 3 femmes, en plus des 7000 protestataires blessés. Outre les cas signalés de meurtres de sang-froid, de fortes allégations ont également été faites à propos de la séquestration des cadavres et le vol de leurs organes, qui doivent l’objet d’une enquête approfondie. La Commission a appelé les Etats membres de l'OCI à redoubler d’efforts à tous les niveaux, y compris au Conseil de sécurité des Nations Unies, pour mettre un terme immédiat aux hostilités en cours en vue d'éviter de nouvelles pertes de vies innocentes.

 

L’escalade israélienne récente s’étend également au harcèlement de la population palestinienne par le recours de plus en plus répandu aux détentions administratives (plus de 1500 en Octobre 2015), parmi lesquels 60% sont des mineurs âgés de 12 à 17 ans. Le 8 Novembre 2015, une séquence vidéo a dénoncé un interrogatoire « musclé » de la sécurité israélienne  dont la victime était un enfant 13 ans répondant au nom de Manasra Ahmad, qui a été inculpé le 30 Octobre par le tribunal du district de Jérusalem. La CPIDH tient  les autorités israéliennes pour entièrement responsables de la dernière vague de violences et de meurtres, conséquence évidente de ses politiques d'occupation déshumanisantes, au mépris total de ses obligations internationales en tant que puissance occupante, Elle appelle la communauté internationale à exhorter Israël à respecter les droits des Palestiniens en remplissant ses obligations en tant que puissance occupante en vertu du droit international humanitaire.


Au cours de sa 8éme session ordinaire, le Groupe de travail de la CPIDH sur la Palestine a longuement débattu de la situation en Palestine, et tout en exprimant sa préoccupation devant la vague actuelle de violence et de discrimination contre les Palestiniens, a salué le mouvement croissant de Boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS), qui semble avoir l'impact économique voulu sur la puissance occupante. La CPIDH s’est félicité de l’ouverture d’une information par la Cour pénale internationale sur saisine de la Palestine, et a exprimé son soutien à la poursuite de l'affaire avec vigueur et détermination. Elle  s’est également jointe à  l'appel lancé par le Secrétaire général de l'OCI pour l’octroi d'une protection internationale au peuple palestinien. La Commission a également décidé d'établir des contacts avec le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la Palestine pour lancer d'éventuelles actions conjointes.

********************************
Pour plus d'informations: veuillez visiter le site Web de la CPIDH: www.oic-iphrc.org


 
 
NEWS

plus de nouvelles ...