Commission Permanente Indépendante des Droits de l’homme (CPIDH) de
l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI)
Protéger et promouvoir les droits de l'homme dans le monde musulman et au-delà

Le message de la CPIDH à l’occasion de «la Semaine mondiale de l'harmonie interconfessionnelle - 2018» , demande à tous de respecter la diversité culturelle et religieuse en tant que moyen de protéger et de promouvoir les droits de l'homme pour le développement durable des sociétés

Date:2/1/2018

La Commission permanente indépendante des droits de l'homme de l'OCI (CPIDH), en commémoration de « la Semaine mondiale de l'harmonie interconfessionnelle », se joint à la communauté internationale pour souligner le besoin impérieux d’assurer la compréhension mutuelle, l'harmonie et la coopération entre les peuples et les religions et le respect de la diversité dans toutes ses dimensions pour réaliser un développement durable et équitable et favoriser l’émergence de sociétés pacifiques et inclusives.

 

Dans le monde suffisamment intégré d'aujourd'hui, les cultures interagissent et s'influencent constamment les unes les autres, en particulier, compte tenu des tendances migratoires mondiales actuelles et d'autres facteurs qui rapprochent des personnes de différentes origines et religions. Comme les sociétés embrassent de nouvelles cultures et évoluent dans la diversité, il existe des différences et des frictions évidentes, qui mènent parfois à un populisme politique et à un extrémisme qui divisent. Toutefois, malgré l'existence de différences culturelles, l'effet homogénéisateur de la mondialisation a conduit à l'émergence d'une culture mondiale privilégiant les valeurs des droits de l'homme, en rapprochant les gens et en éliminant les pratiques traditionnelles néfastes, au bénéfice du bien commun de l'humanité. Par conséquent, le respect de la diversité culturelle représente le respect des valeurs humaines communes, qui constituent le socle de l'universalité des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

 

L'Organisation de la Coopération islamique (OCI) regroupe 57 nations musulmanes de trois continents avec des cultures et des coutumes sociales différentes, y compris des minorités religieuses de différentes confessions et religions. Ainsi, l'OCI s'est toujours engagée à promouvoir et à protéger la diversité culturelle et religieuse à travers le dialogue et le développement au sein de l'OCI et au-delà. La Charte de l'OCI engage ses États membres à promouvoir la paix et la sécurité internationales, la compréhension et le dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions et à soutenir les nobles valeurs islamiques telles que la modération, la tolérance et le respect de la diversité.

 

En novembre 2017, la CPIDH a tenu un débat thématique sur "l'importance de la diversité culturelle dans la protection et la promotion des droits de l'homme" et, se félicitant de l'adoption de l'Objectif 2030 sur le développement durable, elle a reconnu que le respect de la diversité culturelle était un élément essentiel pour assurer le développement durable des nations et des cultures par la compréhension interculturelle, la citoyenneté mondiale et la responsabilité partagée.

 

La CPIDH croit fermement que la diversité culturelle et religieuse peut servir d'outil de pouvoir doux pour partager les connaissances et combler les différences entre les nations et les sociétés. À cette fin, la CPIDH appelle les médias, en particulier les régulateurs des médias sociaux, qui sont devenus des vecteurs puissants pour façonner l'opinion publique, à utiliser positivement leurs forces en matière de plaidoyer et de connectivité pour promouvoir le respect mutuel et faire accepter la diversité et les différences en vue de construire des sociétés multiculturelles. La CPIDH appelle également les États membres à impliquer activement les femmes, les jeunes et les chefs religieux dans la promotion de l'harmonie interconfessionnelle qui conduirait à une meilleure compréhension et une plus grande tolérance mutuelle, ainsi qu’à une réconciliation et une paix plus durables pour des sociétés où «personne n'est laissé pour compte».

Plus Communiqués de presse