Commission Permanente Indépendante des Droits de l’homme (CPIDH) de
l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI)
Protéger et promouvoir les droits de l'homme dans le monde musulman et au-delà

La CPIDH-OCI réitère que tout plan de paix viable et durable concernant le peuple Palestinien doit respecter son droit inaliénable à l'auto-détermination, tel que prévu par le droit international et les résolutions pertinentes de l'ONU et de l'OCI et prendre en compte le règlement de la question du statut définitif conformément aux aspirations des Palestiniens.

Date:01/29/2020

Djeddah, le 29 Janvier 2020 :

 

La Commission Permanente Indépendante des Droits de l'Homme (CPIDH) de l'Organisation de Coopération Islamique (OCI) se fait le devoir de souligner que toute initiative de paix, y compris le plan de paix au Moyen-Orient récemment proposé par les États-Unis, ne pourrait réussir que si elle fait suite au droit inaliénable du Peuple Palestinien à l'auto-détermination tel que prévu par le droit international et les résolutions pertinentes de l'ONU. Par conséquent, tout processus de paix doit impérativement reposer sur l’implication effective des Palestiniens, étant entendu qu'ils constituent la partie la partie lésée dans cette affaire d'occupation.

 

Pour être plus claire, la Commission a réitéré sa ferme conviction que tout acte unilatéral visant à modifier le statut démographique, géographique et historique d'Al-Qods  constitue non seulement une entorse aux dispositions du droit international, y compris celles de la Quatrième Convention de Genève, mais aussi  une flagrante violation de plusieurs résolutions prises par le Conseil de Sécurité , l'Assemblée Générale et le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, affirmant toutes le statut d'Al Qods en tant que territoire occupé par Israël (Puissance d'occupation), depuis 1967.

 

En se félicitant des deux déclarations pertinentes des Secrétaires Généraux des Nations Unies et de l'OCI, la Commission exprime son soutien total et indéfectible à la solution de deux États afin d'aider le peuple Palestinien à créer son propre État indépendant, viable et contigu aux frontières d'avant 1967, avec Al -Qods Al-Shareef comme capitale, et ce, sans préjudice d'autres droits incontestables reconnus aux Palestiniens, tels que le droit de retour à leurs foyers et à la restitution de leurs biens,  garantis en vertu de diverses résolutions des Nations Unies et du droit international.

 

 

********************************

Pour davantage d’informations, veuillez-vous rendre au site de la Commission au : www.oic-iphrc.org

Plus Communiqués de presse