Commission Permanente Indépendante des Droits de l’homme (CPIDH) de
l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI)
Protéger et promouvoir les droits de l'homme dans le monde musulman et au-delà

À l'occasion de la « Journée Internationale des Droits de l'Homme 2019 », la CPIDH lance un appel en faveur des initiatives qui permettent d’articuler les droits des jeunes et de les promouvoir à travers une convention juridique internationale relatifs à ces droits, tout en assurant l’intégration des jeunes dans le processus de développement et leur autonomisation par le biais de représentations à des plates-formes de prise de décision aux niveaux national et international.

Date:12/10/2019

Djeddah, le 10 Décembre 2019 :

 

La Commission Permanente Indépendante des Droits de l'Homme de l'OCI (CPIDH-OCI), tout en observant la Journée Internationale des Droits de l'Homme 2019, se joint à la communauté internationale pour souligner que les compétences, l'énergie et la créativité des jeunes constituent des atouts essentiels dans le processus de renforcement des institutions démocratiques et la mise en place des sociétés inclusives, éprises de paix et libres de toute discrimination.

À cet égard, la Commission est heureuse d’indiquer que l'Islam considère cette période de jeunesse comme étant le moment le plus plus importante dans la vie de l’homme, car pour les jeunes, il marque le point de départ de la responsabilité devant Allah et la société humaine pour tous les actes qu’ils posent désormais, indépendamment de leurs droits naturels. C'est aussi une époque où toutes sortes d'idées, y compris l'extrémisme et les stéréotypes, pourraient leur être facilement transmises, d'où l'importance d'investir dans les moyens éducatifs qui permettent de forger le caractère à léguer à la jeunesse.

Forte heureusement, la région de l'OCI constitue l'une des plus fortes concentrations de la population juvénile au monde. Les jeunes dans les États Membres de l'OCI contribuent déjà à la résilience de leurs communautés respectives, en proposant des solutions innovantes, s’inscrivant dans le contexte de l’impulsion du progrès social inspiré des nécessités du changement politique progressif. Certes, ils représentent un potentiel démographique remarquable aux possibilités considérables de développement et de prospérité à l'échelle mondiale. Mais pour capitaliser cet énorme potentiel, l'OCI a proposé une « Stratégie pour le Secteur de la Jeunesse », qui comprend des étapes nécessaires, telles que l'intégration du rôle des jeunes dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable, en mettant particulièrement l'accent sur la réduction de la pauvreté et la promotion de l'alphabétisation à l’échelle internationale, l’équité et l'égalité entre les sexes,  la stimulation de la croissance économique, la réduction des inégalités et le renforcement de la paix et de la justice.

Consciente de l'importance de la jeunesse, la Commission a tenu son Séminaire Annuel de 2019 sous le thème : « l’Importance de la Promotion et de la Protection des Droits de la Jeunesse dans l’Instauration des Sociétés Démocratiques et Pacifiques et le Développement Durable », à Tachkent en octobre 2019. À cette occasion, un document final traitant de ce sujet de manière aussi exhaustive que possible a été publié et peut être consulté à l'adresse : rewww.oic-iphrc.org/fr/seminars. Ce document recommande, entre autres choses, l’intensification de la coopération internationale afin de relever les défis spécifiques auxquels les jeunes sont confrontés, en assurant l’articulation et la promotion de leurs droits par la mise en place d'un cadre normatif positif, sous forme d'une convention juridique internationale relative aux droits de la jeunesse.

Enfin, la Commission exhorte également tous les États Membres à intensifier leur coopération avec le réseau interinstitutionnel des Nations Unies sur le Développement de la Jeunesse et d'autres entités de développement aux plans international et régionale afin de renforcer la cohérence des politiques dans le domaine du partage des meilleures pratiques, l’élargissement du cadre des parties prenantes et la promotion  des liens de coopération sur les priorités et opportunités politiques d’intérêt commun.

********************************

Plus Communiqués de presse